Connecté à Internet –
déconnecté de la vraie vie !
Avec le développement et l'utilisation des communications digitales comme l’internet, les jeux vidéo et les réseaux sociaux est apparu un nouveau type d'addiction. Les conséquences directes sont un déficit au niveau des relations sociales et une forme de dépression. Une personne est dépendante lorsqu’elle présente des symptômes de sevrage allant d’une nervosité légère jusqu’à l’hypersensibilité, ainsi qu’un accroissement de la tolérance. Pour atteindre un état émotionnel satisfaisant, elle a donc besoin de se connecter de plus en plus souvent et de passer de plus en plus de temps sur les sites de communication électronique.

Les jeux de rôle, le chat, les sites de rencontres, les réseaux sociaux comme facebook ou twitter présentent de grands potentiels d’addiction. Car il est possible de communiquer de façon anonyme et sans devoir tenir compte du non-verbal et des émotions réellement vécues. Le monde virtuel ainsi créé remplace peu à peu les contacts sociaux réels par une appartenance à un réseau social, laquelle peut nourrir une forme d’amitié et une estime de soi. Toutefois en apparence seulement, car l'avatar ou le personnage joué n’est plus modelé sur l’image que la personne pense avoir d’elle-même, mais sur ce qu’elle souhaite projeter comme représentation. Ainsi, elle s'isole du monde réel, et le monde virtuel devient sa réalité. Paradoxalement, elle commence alors à souffrir d’une forme de solitude tout en restant vraisemblablement en contact avec un monde infini.

Des symptômes sont par exemple de devoir vérifier les messages de façon compulsionnelle. Ce besoin viscéral crée un malaise lorsque cela n’est plus possible parce que les batteries sont à plat ou qu’il n’y a pas de connexion satellitaire. Les relations réelles et matérielles sont perturbées par ce comportement obsessionnel et compulsif. Pire encore, par manque de pratique dans la vraie vie, la communication devient atrophie entre proches, parents et amis. On ne se regarde plus et on ne se parle plus de vive voix, mais seulement par les messageries des medias électroniques. Le film Web Junkie (Beijing 2014) signale que la cyberdépendance est reconnue comme un désordre clinique (individuel et social) par la République de Chine depuis 2008.

La dépendance est une question de mesure. Êtes-vous dépendant ?

Voici un test: http://test.psychologies.com/etes-vous-cyberdependant.

Cependant, il est possible de vous reprogrammer en thérapie individuelle, conjugale, familiale ou de groupe.