Médiation familiale
Vivre séparé et rester parents - tout un défi!
Vous désirez négocier un règlement à l’amiable avec l’aide d’un médiateur impartial. Vous pouvez recourir à la médiation avant d’engager une procédure judiciaire ou en cours de procédure, si vous et votre partenaire ne vous entendez pas sur l’une ou plusieurs des questions suivantes:

  • la garde des enfants ;
  • les droits de visite et de sortie ;
  • le montant de la pension alimentaire pour le conjoint ou pour les enfants ;
  • le partage du patrimoine familial ;
  • les autres droits résultant du mariage ou de l'union civile.


Le médiateur s’assure que chacun des conjoints communique librement et pleinement à l’autre ses besoins et ses attentes, de façon à ce que la négociation se déroule sur une base équitable et éclairée. Le médiateur ne prend donc aucune décision à votre place et ne vous donne aucun conseil. Cependant, il peut vous suggérer de recourir à des spécialistes, selon la nature du différend. Avec votre accord, d’autres personnes peuvent aussi participer si le médiateur estime que leur présence s’avère souhaitable. En utilisant un modèle de résolution de conflits, vous allez évaluer ensemble votre situation, analyser vos besoins comme parents et ceux des enfants, développer des possibilités de solution, d’en choisir parmi les plus prometteuses, pour ensuite les expérimenter dans votre quotidien.

À la fin, vous pouvez demander un projet d'entente par écrit concernant les points sur lesquels vous vous êtes entendus. Cependant, rien de ce qui aura été dit au cours de la médiation n’y sera révélé. Les séances sont confidentielles, et leur contenu ne peut être utilisé en preuve devant un tribunal.

Vous pouvez toutefois, en tout temps, suspendre le processus de médiation pour consulter votre procureur ou toute autre personne ressource. Vous pouvez aussi mettre fin au processus en tout temps. D’ailleurs, le médiateur doit lui-même mettre un terme à la médiation lorsqu’il estime qu’il serait contre-indiqué de la poursuivre.